Forum PHP 2014, jour 2

Ouf, presque un mois s’est écoulé depuis que j’ai publié mon compte-rendu de la première journée du Forum PHP 2014

Voici donc (enfin) mes impressions sur le déroulement de cette seconde journée.

Je passe rapidement sur la qualité de l’accueil, de l’organisation et les différents sponsors qui sont les mêmes que la veille. La description du premier jour est ici.

« Frameworks, a history of violence », François Zaninotto

François Zaninotto nous a gratifié d’une performance… inoubliable !

Sur le fond, sa présentation de l’évolution des frameworks au cours des âges était tout à fait intéressante. Il semble que l’avenir soit plus aux micro-frameworks qu’aux grosses machines de guerre. Les applications demandent de plus en plus de développement, se complexifient, mais elles peuvent généralement être découpées en plusieurs petites applications, pouvant chacune utiliser un micro-framework très spécialisé, et par conséquent très efficace, se concentrant sur l’essentiel.

Les frameworks « full-stack » pallient parfois à des lacunes du langage en attendant qu’il évolue, mais ils évoluent aussi moins vite, car ils sont beaucoup utilisés et que les changements ne doivent pas, dans la mesure du possible, casser la rétro compatibilité du code.

Pour essayer de résumer ses propos (que j’espère ne pas trop trahir) :

  1. Il faut se concentrer avant tout sur le domaine : l’application doit être structurée par le modèle métier, et pas par le framework.
  2. L’utilisation des micro-frameworks va se répandre de plus en plus, car ils sont plus souples et évolutifs.
  3. Il ne faut pas hésiter à métisser les langages et les frameworks, afin de tirer le meilleur de chacun d’eux.
  4. Il est impératif de nos jours de connaître plus de langages et de frameworks et de ne pas s’enfermer dans une seule technologie : la formation continue prend alors tout son sens, et il faut que les entreprises fassent cet effort.

François, en très grande forme, a structuré son propos autour d’un discours de candidat de parti politique : le parti de l’Innovation ! Les traits d’humour et les clins d’œils ont rendu cette présentation plus qu’agréable à écouter !

La vidéo est ici.

« Développement rapide avec Symfony et un modèle de contenu », Bertrand Dunogier

Le contenu sur le web évolue et devient de plus en plus complexe. Les CMS (Content Management System ou Système de Gestion de Contenu) se transforment rapidement en usine à gaz quand on commence à les adapter à des besoins spécifiques, qui sont parfois à la limite de leurs possibilités.

Symfony2 (mais également d’autres frameworks modernes centrés autour de HTTP) répond en partie à ce problème.

Le contenu est :

  • complexe,
  • versionné,
  • sécurisé,
  • flexible,
  • sémantique,
  • internationalisé.

Le framework doit s’intégrer et non s’imposer (on rejoint un peu ici les propos tenus dans la conférence de François Zaninotto), et ne pas tout réinventer : il fait partie d’un tout et n’est pas une fin en soi. L’important, c’est le contenu.

On passe donc maintenant d’un CMS à un CMF : Content Management Framework, ou Framework de gestion de contenu.

Bertrand Dunogier nous a donc présenté les composants eZ Publish Platform, basés sur Symfony2, et comment ils peuvent aider les développeurs à se concentrer sur la logique métier du projet.

La vidéo est ici.

Eh oui, c’est tout. Je n’ai malheureusement pu assister qu’à ces deux conférences lors du second jour. Des impératifs professionnels m’ont obligés à rentrer plus tôt que prévu et j’ai dû faire l’impasse sur l’après midi.

Un point positif, cette année, j’ai pu tester les « cliniques » présentes sur les stands des sponsors. Merci notamment à Zend pour leur accueil, à Blablacar pour leur service que j’ai été amené à utiliser dans les semaines qui ont suivi, et à SensioLabs pour leur gentillesse et leur efficacité : même si ils n’ont pas pu répondre à ma question assez technique sur le stand, j’ai reçu la semaine suivante par email une réponse de leur support (normalement payant).

Bref, encore une bonne cuvée pour ce Forum PHP, félicitations aux organisateurs, et à l’année prochaine ! 🙂